Fin de partie

Ça y est. Il fallait bien que ça finisse par arriver un jour.

De grands camions sont arrivés, et les baraques du front de Seine ont été démolies et enlevées.

Bezons-20140224-00106-LR

Ici, on s’active sur la maison d’Yvan, de Linda, de Maria, et d’Ognian. Yvan m’avait dit qu’ils habitaient ici depuis 12 ans, et qu’ils comptaient bien encore rester.

Colombes-20140224-00115-LR

J’ai demandé aux travailleurs de qui était venu l’ordre, mais la plupart ne savent pas. La Mairie, ou peut être la Police, ou sinon le Département…

Bien sûr, comme le suggère la Marquise, je ne doute pas qu’une solution a été trouvée par les services sociaux.

Néanmoins, on ne peut s’empêcher de penser que c’est cette décorrélation profonde entre les fonctions de décision et d’exécution, inhérente à toute société moderne, qui rend finalement TOUT possible. Les uns ignorent la réalité humaine du terrain tandis que les autres ne font qu’exécuter les ordres.

2 réflexions au sujet de « Fin de partie »

  1. Ping : Blue Eyes | Silberblog

  2. Voisin

    Je doutes qu’ils aient eu une solution de relogement, car ils ont attendu que M.Y partent travailler pour s’affairer…

    Triste.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*