Un nouveau roman: Augmentus

Il vient enfin de sortir: Augmentus, le roman de la révolution cognitive qui a commencé en ce XXIe siècle!

Déjà dispo chez mon fidèle éditeur, et dans toutes les bonnes librairies

Conté par un passionné de cyclisme et d’Intelligence Artificielle (IA), victime consentante d’un processus de digitalisation accélérée, Augmentus raconte la construction d’une IA faible, et son évolution implacable vers l’IA forte.

Au passage, on parle aussi d’IA militaire, de bio-augmentation, d’implants neuronaux, d’ingénierie génétique, d’eugénisme, et de l’accélération foudroyante du progrès qui résulte de la généralisation de l’IA… Dans la révolution cognitive qui est en marche, tous les moyens seront bons pour acquérir la suprématie, et s’assurer une domination sans partage sur les ressources de notre planète!

Les bouleversements techniques, sociaux, économiques et éthiques qui résultent de cet affrontement sont vécus au plus près par le narrateur, cet innocent cycliste dont la métamorphose graduelle mais inéluctable en intelligence électronique permet de résolument adopter le point de vue peu flatteur qu’une superintelligence ne manquerait pas d’avoir sur l’espèce humaine.

On comprendra ainsi mieux son désintérêt, et l’inquiétant avenir silico-centrique qu’elle pourrait préparer pour notre monde…

Étretat

Tout le monde fait des photos à Étretat:

Mais comme c’est quand même très beau, on ne résiste pas à rendre à la notion de cliché tout son sens:

Encore eu des déboires en prenant des photos de personnes…

Sur l’Ile de Ré, j’ai perdu une heure en explications à la gendarmerie. Saisie de mon appareil, examen des photos par l’OPJ, PV d’audition… Une mère était allé porter plainte parce que j’avais osé prendre en photo des gens et ses enfants en train de jouer sur la plage.

 

C’est aussi pour cela que je ne poste plus que des paysages…

Ré le matin…

 

Ré l’après midi…

     

 

Open Swim Star

Participé à l’Open Swim star de Paris il y a 15 jours.

Une occasion unique de nager en plein Paris. Partir de Pantin, passer sous le périph, longer la Cité des Sciences, finir par un tour dans le bassin de la Villette, et remettre ça le lendemain, sous les regards ahuris des parisiens en tournée de bars après le match de foot. Une expérience rare… Et puis le plaisir de remonter sur un podium après tant d’années d’arrêt des compétitions, chèrement payé par des épaules fracassées pendant 15 jours – même pas capable de porter un verre et de trinquer! C’est pas seulement qu’on perd du muscle avec l’âge, c’est surtout que la récup est de plus en plus longue et difficile après l’effort…