Odyssea

Fait les 10km Odyssea Paris l’autre jour (http://www.odyssea-paris.com). A la demande de ma boîte, et pour la bonne cause – l’inscription est reversée à la recherche contre le cancer du sein. Présence du Ministre, sportifs de renom, stars de la télé, méga-animation, motos avec caméra pour nous filmer, et tout le monde en rose…18 500 au départ selon les organisateurs, mais « seulement » 5 598 classés au scratch!

Déception: les collègues m’avaient promis plein de belles filles sur cette course, très féminisée, mais après 100m de course on n’était plus qu’avec une fille. On a courru ensemble 4-5km, puis elle nous a lâché comme des m… – aucune galanterie.

Content de ma course (dans les 30 premiers) mais déçu par le niveau de ce genre d’épreuve médiatisée. Sur n’importe quel course de banlieue paumée, il y aura 300 guerriers qui auraient pris à peu près les 300 premières places sur Odyssea. Finalement, c’est comme en foot: plus il y a de gens qui pratiquent et plus c’est médiatisé, plus le niveau sportif est décevant… Mais enfin, tout ça c’était surtout pour la bonne cause!

3 réflexions au sujet de « Odyssea »

  1. Milord

    t’as pas a être déçu du niveau des gens qui participent ! c’est toi qui n’a rien à faire sur une course comme celle là réservée avant tout à M et Mme Tout Le Monde, pas à un tri athlète qui vient se la péter en espérant avoir à en découdre avec les meilleurs coureurs… qui eux, courent justement sur les 10 km en foulées locales dans Paris et alentours. Taper le ballon ou s’faire un petit footing de temps en temps est à la portée de tout le monde… courir 6 km d’un trait n’est déjà plus pour tous….
    Allez, continue de t’entrainer pour préparer un vrai IM et non plus une course ultra médiatisée

    Répondre
  2. silverol Auteur de l’article

    « c’est toi qui n’a rien à faire sur une course comme celle là… »

    Ecoute, moi je n’avais pas spécialement demandé à y aller, je me suis laissé convaincre par la bonne cause (le montant intégral de mon inscription est reversé à la recherche contre le cancer du sein), et c’est ma boîte qui m’a inscrit.

    « un triathlète qui vient se la péter »

    Je revendique hautement le droit de me la péter, où j’ai envie, et surtout ici. J’ai eu de nombreuses discussions sur le sujet, d’où il ressortait finalement que les gens modestes sont chiants, les arrogants sont beaucoup plus marrants, et qu’à tout prendre mieux vaut un vrai arrogant qu’un faux modeste. D’ailleurs en vérité, tous les gens que nous adorons (ou adorons haïr, c’est pareil: les vedettes du show biz, les grands sportifs, les politiciens…) sont de grands arrogants, à l’ego démesuré.

    Ça a été une révélation. Car si auparavant j’étais un modèle d’humilité et de modestie (si, si…), j’ai découvert que je n’étais en fait qu’un arrogant contrarié. Depuis, je laisse libre cours à mon arrogance naturelle, ce qui me procure un grand bien être psychologique, et rend je trouve mes écrits bien plus intéressants (ceci dit en toute arrogance).

    Répondre
  3. Captain S

    Cette année, c’est à mon tour de me la péter sur cette course, inscrit par ma boîte pour rechercher des cancers du sein. Je trouve ça chouette d’être tout devant dans une course, c’est pas tous les jours, les triathlètes moyens ont bien droit à leur heure de gloire, non mais des fois.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*