Nuit Blanche: Glassworlds

Toujours fan de minimalisme et de Philip Glass, nous sommes allés à la Philharmonie écouter Nicolas Horvath lors de la dernière Nuit Blanche de Paris. Il interprétait l’intégrale de l’oeuvre pianistique du maître, soit 12h de musique, en continu, sans aucune pause, de 19h à 7h du matin! Une expérience maximaliste d’une musique minimaliste, réminiscente de mes travaux de rénovation d’antan…

Des chaises longues judicieusement positionnées au plus près de l’artiste permettaient aux plus enthousiastes de suivre attentivement l’interprétation, et aux plus fatigués de bénéficier d’un sommeil récupérateur.

img_7862-lr

 

 

Mais cette fois-ci, j’ai pu percer le secret de la performance en endurance: les canettes de Red Bull!

img_7864-hd

3 réflexions au sujet de « Nuit Blanche: Glassworlds »

    1. Silber Auteur de l’article

      Merci de la remarque!

      Clarification: en aucun cas cet article ne saurait cautionner ou recommander la consommation de Red Bull, que ce soit en tant que boisson sportive, en tant que stimulant musical, et encore moins pour la pratique de la F1.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*