6 réflexions au sujet de « Marx à Bezons »

  1. carapace

    Bonjour Silb,

    Merci pour cette information capitale.
    Ecoutons religieusement ce que le très humble J. Attali dit dudit grand Karl pour présenter la biographie de référence qu’il a écrite sur lui : « Il a vu avant tout le monde en quoi le capitalisme constituait une libération des aliénations antérieures, il ne l’a jamais pensé à l’agonie, il n’a jamais cru le socialisme possible dans un seul pays, il a fait l’apologie du libre-échange et de la mondialisation, et il a prévu que la révolution ne viendrait, si elle advenait, que comme le dépassement d’un capitalisme devenu universel. Il est le premier penseur « mondial », porteur de l’ « esprit du monde ». »
    Capitalisme ET libération, étonnant a priori venant de Marx ?

    Bonne journée.

    Répondre
  2. carapace

    Ou la mort d’un ancien bourgmestre marxiste de Bezons ?
    Google est notre ami.

    Qui sait ?

    D’ailleurs la campagne municipale s’annonce chaude dans la ville de Bezons.

    Répondre
  3. FrédéricLN

    Bonjour et bonne année ! Dans notre ville voisine, Argenteuil, le boulevard Karl Marx a résisté, et résistera, aux alternances politiques : le philosophe y a séjourné quelques mois, chez sa fille Jenny Longuet. Il y a tout de même la concurrence potentielle de Claude Monet qui a vécu quelques années dans la même rue, deux maisons plus bas. Mais la « rue Claude Monet » existe déjà et propose un beau panorama sur la vallée de la Seine depuis Orgemont.

    Le séjour de Marx date de peu après celui de Monet. Il y aurait une jolie pièce de théâtre, ou un moyen métrage, à tirer de la fiction d’une rencontre entre les deux. Monet a très peu écrit (ou parlé) de son art ou de sa vision du monde, qui se manifeste dans ses toiles ; le personnage de Marx pourrait l’interroger et lui tirer les vers du nez. Ils ont beaucoup de sujets en commun : le développement technique (industrialisation, transports), la place de la bourgeoisie dans la société, la valeur du travail (qui paye qui pour quoi, qui décide du travail à faire et de comment le faire), et Argenteuil bien entendu.

    Jenny Longuet a laissé dans ses lettres une impression bien sentie sur les Argenteuillais, citée par le récent livre « Histoire d’Argenteuil », mais trop peu flatteuse pour que je la cite un jour de voeux !

    Répondre
    1. Silber Auteur de l’article

      Merci pour ses infos. J’ignorais que Marx eût vécu à Argenteuil! et j’attends avec impatience la période post-voeux (voire post-électorale?) pour connaître ce que Jenny Longuet pensait des Argenteuillais…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*