A Bezons et nulle part ailleurs: le Germoir déménage

Suite à l’alerte de Richard, je suis retourné au Germoir, lieu que j’avais précédemment visité.

Effectivement, le lieu était en cours de déménagement.

IMG_5731-LR

 

Des habituées du Collectif me guident et m’expliquent la démarche. Un projet local, mené par les Saprophytes (ça profite?), auquel les habitants ont pleinement adhéré, construit essentiellement à partir de matériaux de récupération: palettes, conteneur récupéré à Gennevilliers et repeint, eau de pluie récupérée dans des citernes pour arroser… Aujourd’hui, c’est le déménagement, car un tronçon de route permettant l’accès au pont passera ici prochainement. Le Mc Donald, le Leader Price et le Léon de Bruxelles seront aussi bientôt rasés dans cette vaste opération…

IMG_5736-LR2

Mes nouvelles PAS amies (voir les com) me confirment aussi les propos de Valls (voir http://silberblog.graphz.fr/valls-a-bezons/): la recrudescence du trafic de drogue dans le quartier, fléau du moment, est avant tout due à l’afflux récent des travailleurs de notre immeuble, gros consommateurs. Serait-ce donc  les informaticiens de River Ouest, mes frères, qui sous leur aspect sérieux, derrière leurs costards et cravates, sèment la désolation et le chaos dans cette bourgade autrefois paisible?

Les informaticiens de River Ouest, origine du chaos du monde:

IMG_5798-LR

 

 

6 réflexions au sujet de « A Bezons et nulle part ailleurs: le Germoir déménage »

  1. Marquise de Bezons

    Bonsoir,

    Rassurez-vous le chaos était là avant les bureaux. Au bas mot cela fait 20 ans qu’un point de deal existe dans ce quartier. Les dealers sont des chefs d’entreprises comme les autres et ils ont bien anticipé sur l’arrivée du tram et la rénovation urbaine du secteur (changement de point de vente, d’organisation, etc.). Vos collègues sont des acheteurs supplémentaires (au même titre que de tous ceux qui, depuis la mise en service du tram, transitent par le terminus du T2) et les dealers se sont adaptés à cette nouvelle clientèle.
    Les habitants du quartiers parlent plus souvent d’eux car ils pensaient que la « nouvelle population des gens des bureaux » contribueraient à l’amélioration du quartier et cela les choquent de voir des personnes bien insérées venir acheter des stup. Leur représentation des usagers de drogues ne les préparaient pas à ça.
    Vos nouvelles amies vous ont-elles parlé de la petite fête autour du Germoir relocalisé ? C’est ouvert à tous et c’est ce vendredi entre 17 et 19h, rue Camille Desmoulins http://goo.gl/maps/2O7zL

    Répondre
      1. SIGNAU

        SILBER,
        Je ne suis pas votre nouvelle amie, comment vous pensiez le croire. nous risquons des menaces dans le quartier suite à ce que vous avez écrit. Je vous demande expressement de bien vouloir retirer la photo de votre site. Je porte plainte ce jour. Et en plus, vous avez déformé nos propos et notre discussion était entre nous et vous nous avez pris en traitres (poires) pour ne pas nous avoir dit clairement votre attention ni demandé notre approbation de diffuser nos propos et photo sur votre site. La liberté de pensée est donnée à chacun mais sans menacer les autres. Je ne vous salue pas. PAS VOTRE AMIE.

        Répondre
        1. Silber Auteur de l’article

          Pas de problème, si vous êtes une des personnes photographiées et que ça vous gêne, j’enlève la photo. Mais je ne comprends pas trop votre réaction. Vous avez peur d’une réaction violente des travailleurs de River Ouest? Et sur le fond ce que vous avez dit, je ne vois pas trop non plus le problème: comme je le dis dans l’article, vous n’avez fait que confirmer ce que le Ministre avait lui-même dit quelques jours plus tôt, et qui me semble intéressant et révélateur de certains dysfonctionnements de notre Société. Pourquoi ces propos devraient-ils être cachés? A moins que vous fassiez références aux travaux à venir? Je ne vois pas trop non plus en quoi j’ai déformé vos propos, mais si vous voulez bien les préciser, je me ferai un plaisir de corriger. N’ayez pas trop de crainte aussi quant à l’écho que pourrait rencontrer ce blog. Il doit y avoir en tout une dizaine de visiteurs journaliers, pour la plupart des sportifs triathlètes ou de ma famille (plus carapace)… on n’est pas dans Paris Match ou sur TF1!

          Répondre
  2. carapace

    En lisant que les informaticiens de River Ouest sont vos frères d’armes « nouvelle génération » et en les voyant travailler à la nuit tombée dans leur open space que l’on pourrait nommer « tristesse contemporaine », cela me donne comme une envie d’escape et d’aller me réfugier dans la lecture de Baudelaire et de son « Au lecteur » :
    (…)
    « Serré, fourmillant, comme un million d’helminthes,
    Dans nos cerveaux ribote un peuple de Démons,
    Et, quand nous respirons, la Mort dans nos poumons
    Descend, fleuve invisible, avec de sourdes plaintes.

    Si le viol, le poison, le poignard, l’incendie,
    N’ont pas encor brodé de leurs plaisants dessins
    Le canevas banal de nos piteux destins,
    C’est que notre âme, hélas! n’est pas assez hardie.

    Mais parmi les chacals, les panthères, les lices,
    Les singes, les scorpions, les vautours, les serpents,
    Les monstres glapissants, hurlants, grognants, rampants,
    Dans la ménagerie infâme de nos vices,

    II en est un plus laid, plus méchant, plus immonde!
    Quoiqu’il ne pousse ni grands gestes ni grands cris,
    Il ferait volontiers de la terre un débris
    Et dans un bâillement avalerait le monde;

    C’est l’Ennui! L’œil chargé d’un pleur involontaire,
    II rêve d’échafauds en fumant son houka.
    Tu le connais, lecteur, ce monstre délicat,
    – Hypocrite lecteur, – mon semblable, – mon frère ! »

    Bonne journée !
    Une lectrice

    Répondre
  3. carapace

    A Bezons et comme partout ailleurs la fusion des mondes est difficile, à ce je lis.

    Bonnes et amicales futures rencontres à vous, Silb, dans vos essais de passerelles.

    Parallèlement vôtre.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

*